Tableau de pilotage mai 2014

Veuillez trouver ci-dessous le tableau de pilotage du projet Appui au français aux Comores mis à jour en mai 2014, avant la deuxième réunion du Comité de pilotage du projet :

Tableau de pilotage 2014-05

 

Commentaires sur le niveau d’avancement des activités de mise en œuvre (tableau de pilotage au mois de mai 2014)

  

Analyse par volet d’activités

 

Composante 1 : Appuyer les dispositifs de formation initiale et continue des enseignants de/en français

 

Volet 1.1 : Adaptation des référentiels d’apprentissage, et mise en cohérence des programmes de français

 

Le rapport des experts (Gaillat – Puren) relatif à l’analyse fonctionnelle de la manière dont les programmes officiels sont mis en œuvre a posé les bases en vue de définir une méthodologie pour l’élaboration des référentiels d’apprentissage du/en français. Il a toutefois été remis juste avant leur deuxième mission, en mars 2014, ce qui n’a pas permis à l’équipe nationale de profiter de ce temps de travail en commun pour élaborer les référentiels, dont la construction doit être poursuivie. Le développement de ces référentiels d’apprentissage du/en français est attendu avant la fin de l’année, dans la mesure où ils doivent orienter les travaux qui seront conduits dans le cadre du projet financé par le Fonds Mondial pour l’Education afin d’élaborer les manuels scolaires de français et de mathématiques pour le primaire.

Dans la mesure où les crédits dévolus à l’élaboration de ces référentiels d’apprentissage du/en français ont été consommés, il est proposé que les experts organisent le travail à distance avec l’équipe nationale pour les lui faire produire avant septembre 2014, au moins pour le primaire et le collège, puis d’organiser une mission pour approfondir et consolider les propositions du groupe de travail et valider les référentiels. Elle pourrait être financée sur les CP 2014 par transfert de l’une des missions du volet 1.2 qu’il est proposé de reporter (voir infra).

 

Volet 1.2 : Amélioration de la qualité de la formation initiale des étudiants de L1 en français, et des enseignants de/en français

 

Ce volet d’activités a principalement fait l’objet de deux séries de réalisations :

  • L’architecture de la maquette des formations aux métiers de l’éducation a été définie selon les exigences du dispositif LMD, de sorte qu’un tronc commun de formation a été délimité pour l’ensemble des parcours (enseignement, encadreurs pédagogiques et chefs d’établissement), afin de mutualiser les moyens. La maquette sera proposée à la validation du prochain Conseil Scientifique de l’Université des Comores (UDC), qui souhaite notamment réformer la formation initiale des enseignants pour mettre en place une Licence professionnelle. Les travaux de définition propres à la maquette des formations aux métiers de l’enseignement (parcours professeur des écoles) sont même suffisamment avancés pour qu’on envisage de consacrer les prochaines missions d’experts (Altet – Clanet) au développement des supports de formation. A ce stade, il apparaît nécessaire d’intégrer dans le groupe IFERE les encadreurs pédagogiques qui interviendront dans la professionnalisation des enseignants, car il faut créer une culture commune entre les universitaires et les professionnels de l’éducation afin qu’ils aient des postures et des discours cohérents vis-à-vis des étudiants.

Ces avancées significatives ont été rendues possibles par un ensemble d’adaptations successives de tous les acteurs du projet :

  • la réalisation d’une mission de formation (Elarouti), financée par le CIEP sur subvention régionale, qui a permis à l’équipe de l’Institut de Formation des Enseignants et de Recherche en Education (IFERE) d’approfondir les concepts liés à la mise en œuvre du LMD et à la mise en place de filières professionnelles, ou propres à la didactique des disciplines ;
  • la mise en place de deux missions (Congost et Payet), dont une financée par le Ministère de l’Education Nationale, pour élaborer le référentiel de compétences de l’enseignant, afin de s’assurer que la maquette de l’IFERE permettra bien de former le profil d’enseignant dont le système éducatif comorien a besoin ;
  • la désynchronisation des missions Altet et Clanet, qui a permis à l’équipe de l’IFERE de conduire un travail substantiel de production grâce à ses échanges à distance avec les experts dans l’intervalle entre les deux missions ;
  • les contributions du Ministère de l’Education Nationale (MEN) et de l’IFERE, enfin, alourdies par ce dédoublement des missions, qui ont permis d’associer des enseignants-chercheurs des IFERE de Mohéli et Anjouan aux travaux et d’améliorer les conditions de leur mise en œuvre.
  • Le synopsis des cours et travaux dirigés de l’unité d’enseignement de L1 « Langue et techniques d’expression » (UE LTE) a été défini, avec des articulations possibles avec l’autre UE du Socle Commun de Compétences : l’UE TIC (Technologies de l’information et de la communication). Il faut cependant noter que si l’implication des enseignants de français de l’IFERE a été appréciée, celle des enseignants du Département de français laisse craindre que cette UE ne soit pas mise en œuvre dans toutes les composantes de l’UDC pour les étudiants de L1.

Par conséquent, il est proposé de reporter à début 2015 les deux missions prévues pour définir les UE de français proposées en L2 et L3, afin de financer sur les crédits de paiement (CP) 2014 la mission supplémentaire dédiée au développement des référentiels d’apprentissage du/en français (voir supra, volet 1.1) et, si nécessaire, une mission supplémentaire pour accompagner les enseignants de français de l’IFERE dans la production de supports pédagogiques pour l’UE LTE.

 

Lire la suite : Tableau de pilotage mai 2014

Tableau de pilotage octobre 2013

Veuillez trouver ci-joint le tableau de pilotage du projet Appui au français aux Comores actualisé en octobre 2013, avant la première réunion du Comité de pilotage du projet.

Tableau de pilotage 2013-10

 

Commentaires sur le niveau d’avancement des activités de mise en œuvre (tableau de pilotage au mois d’octobre 2013)

 

 Analyse par volet d’activités

 

Composante 1 : Appuyer les dispositifs de formation initiale et continue des enseignants de/en français

 

Volet 1.1 : Adaptation des référentiels d’apprentissage, et mise en cohérence des programmes de français

 

La mission Gaillat – Puren a permis de réaliser une analyse fonctionnelle de la manière dont les programmes officiels sont mis en œuvre, sur la base de nombreux entretiens avec des enseignants et observations de classe. Les experts et les spécialistes nationaux qui les accompagnaient ont établi des relations entre les pratiques professionnelles des enseignants au regard de la langue d’enseignement, le cadre programmatique (curricula, programmes et manuels scolaires) et les caractéristiques de la formation initiale des enseignants aux Comores.

 

Leur rapport d’analyse est en préparation, mais son élaboration ne doit pas être la seule affaire des experts de l’Université de La Réunion : elle doit plutôt faire l’objet d’une étroite collaboration entre ces experts et les spécialistes comoriens, afin de favoriser l’appropriation des problématiques/enjeux, puis celle du référentiel d’apprentissage du français qui sera proposé sur la base des conclusions de l’analyse. Celui-ci devrait être co-construit par les experts et les spécialistes nationaux, ce qui demandera davantage de temps qu’il n’était initialement prévu. Pour favoriser leur travail en commun, il a été convenu de mettre en œuvre en novembre 2013 une mission des mêmes experts dédiée à la définition des objectifs et contenus de l’unité d’enseignement « Langue et techniques d’expression » : elle constituera pour ces experts l’opportunité d’organiser une ou deux réunions de travail avec les spécialistes nationaux.

 

Lire la suite : Tableau de pilotage octobre 2013