Une salle d'informatique équipée par la France inaugurée à l'IFERE de Moroni

L’Ambassadeur de France en Union des Comores, M. Robby Judes, et le Ministre de l’Education Nationale, M. Attoumani Ali, ont inauguré ce mardi 2 juin à l’IFERE de Moroni une salle d’informatique équipée dans le cadre du projet « Appui au français aux Comores » et qui pourra être utilisée même en cas de coupure d’électricité.

Une nouvelle salle d’informatique a été inaugurée ce mardi 2 juin à l’Institut de Formation et de Recherche en Education (IFERE) de Moroni dans le cadre des actions du projet « Appui au français aux Comores ». L’Ambassadeur de France et le Ministre de l’Education Nationale ont officiellement remis au Président de l’Université des Comores, Monsieur Said Bourhani, un important lot de matériel informatique et de didacticiels d’apprentissage du français destiné à la formation des enseignants.

Ce lot se compose principalement de 15 ordinateurs de bureau et de didacticiels pour l’apprentissage du français, qui seront accessibles aux étudiants de l’IFERE : ces futurs enseignants pourront ainsi perfectionner leur maîtrise de la langue d’enseignement, tout en se familiarisant avec l’outil informatique, dont ils doivent intégrer progressivement l’usage dans leurs pratiques de classe. Il comprend également une caméra destinée aux micro-enseignements, une imprimante multifonctions et un vidéo-projecteur qui permettront à l’équipe des formateurs de varier leurs approches pour la formation des enseignants. Le projet a d’autre part doté l’IFERE d’un serveur qui hébergera une plateforme pour la formation à distance des enseignants, actuellement développée par les formateurs de l’Institut et des encadreurs pédagogiques en vue de renforcer leurs compétences linguistiques. Il contribuera ainsi à l’un des objectifs assignés par le Plan Intérimaire de l’Education 2013-2015 à l’enseignement supérieur : développer l’offre de formation à distance, ce qui constitue un enjeu majeur pour une Université de plus en plus confrontée à des problèmes de capacité d’accueil.

Mais tout ce matériel technique pourra surtout fonctionner même lorsque le service de l’électricité sera insuffisant. Il est en effet branché sur un dispositif de batteries alimentées par panneaux solaires, qui assurera l’autonomie énergétique de la salle d’informatique. Signe du destin, il n’y avait d’ailleurs pas d’électricité ce mardi 2 juin au moment de l’inauguration de la salle, mais le dispositif solaire a permis de faire fonctionner tout le matériel pour que les visiteurs puissent bénéficier de la démonstration des possibilités qu’il offre.

M. Robby Judes a souligné que les équipements fournis ne constituent que la partie émergée du grand iceberg que forment toutes les activités parfois moins visibles du projet « Appui au français aux Comores ». Ce projet a en effet permis depuis deux ans d’offrir 5 semaines de formation linguistique à près de 1500 enseignants, mais surtout d’accompagner l’Inspection Générale de l’Education Nationale dans l’élaboration de son plan de formation continue des enseignants (tous les encadreurs pédagogiques ont été formés dans ce but), et l’IFERE dans la mise en place d’une nouvelle série de Licences professionnelles, pour la formation des personnels d’encadrement de l’éducation, et pour celle des enseignants : ce dernier parcours, ouvert à la rentrée 2014, vise à préparer les futurs enseignants à toutes les facettes du métier qu’ils exerceront.

MM. Attoumani Ali et Said Bourhani ont vivement remercié la France pour ce don de matériel informatique qui va servir les intérêts de la formation des enseignants et des personnels d’encadrement du secteur de l’éducation, et souligné que la plus-value du projet Appui au français aux Comores réside dans le fait que la plupart de ses actions se concentrent sur des objectifs qui concourent à l’amélioration de la qualité de l’enseignement. Les équipes de direction de l’Université des Comores et de l’IFERE de Moroni, conscientes de l’importance des possibilités offertes par ce matériel multimédia, se sont d’ailleurs engagées dans un processus d’investissement conjoint pour réaliser dans la salle les travaux nécessaires, pour l’équiper (il convient d'ailleurs de souligner que le vidéo-projecteur a été acquis par l'UDC), pour la climatiser afin de protéger le matériel, et pour mettre à disposition une connexion performante à l’internet.