Encadreurs pédagogiques, vous êtes au cœur du projet parce que vous pouvez changer le système éducatif aux Comores !

Inspecteurs et conseillers pédagogiques, vous détenez la clé des changements du système éducatif comorien ! Votre action de formation et d’accompagnement professionnel des enseignants peut faire changer les pratiques de classe et recréer une dynamique positive dans les établissements scolaires du pays, dans l’intérêt des élèves. C’est pourquoi vous êtes les principaux bénéficiaires directs du projet Appui au français aux Comores, qui finance de nombreuses activités pour vous appuyer dans vos missions :

  1.  Vous allez mettre en œuvre à partir de 2014 un plan de formation continue des enseignants du primaire et du secondaire :

Le Ministère de l’Education Nationale a pris la décision de mettre en place un plan de formation continue des enseignants dans l’objectif de leur permettre de développer leurs compétences professionnelles fondamentales, et en particulier de renforcer leur maîtrise et leur pratique professionnelle de la langue d’enseignement. C’est vous, Inspecteurs et Conseillers pédagogiques, qui allez concevoir et animer à partir du début de l’année 2014 les sessions de formation continue qui s’adresseront aux enseignants.

Que vous propose le projet Appui au français aux Comores pour vous accompagner dans cette importante mission de formation des enseignants ?

Tout d’abord, vos sessions de formation continue devront répondre à des besoins en formation avérés, et jugés prioritaires par l’Inspection Générale de l’Education Nationale (IGEN). Vous devrez également les organiser selon des modalités de mise en œuvre qu’il était important de définir, afin que les interventions de tous les encadreurs pédagogiques en formation continue des enseignants soient harmonisées sur les trois îles. Ces priorités et ces modalités d’organisation de la formation continue des enseignants sont définies dans le premier Cahier des charges national pour la formation continue des enseignants, qui constituera donc votre guide pour la construction de votre plan de formation. Trois missions de Mme Martine COQUERET ont été organisées entre mai et décembre 2013 pour appuyer l’IGEN dans l’élaboration de ce cahier des charges.

Par ailleurs, sur la base de ce cahier des charges, vous avez dû structurer votre plan de formation continue des enseignants et préparer les sessions qui le composeront. Pour vous appuyer dans ce double objectif, les experts mobilisés par le Centre International d’Etudes Pédagogiques (CIEP) de La Réunion vous ont proposé sur les trois îles plusieurs missions entre les mois d’octobre et décembre 2013 :

- trois journées de formation à l’analyse des besoins en formation, qui vous ont notamment permis de préparer une enquête sur les besoins des enseignants comoriens en formation, à réaliser en octobre et novembre ;

- huit jours de formation à l’ingénierie de formation (transformation des besoins identifiés en objectifs de formation, principes de conception d’un plan annuel de formation, principes de préparation d’une session de formation, élaboration des documents de formation, stratégies d’animation d’une session de formation, évaluation d’une session et d’un plan de formation) : vous avez fabriqué un plan de formation pour chaque île en tenant compte des orientations du cahier des charges, ainsi que vos premiers outils pour organiser la construction d’un plan et d’une session de formation, et toutes vos productions ont été rassemblées dans un livret disponible dans la page « Encadreurs » sous l’onglet « Supports pédagogiques » ;

- une semaine d’accompagnement professionnel dans l’élaboration de vos premiers modules de formation des enseignants, étant entendu que l’accent a été mis sur la préparation de modules de perfectionnement linguistique : vous avez commencé à produire plusieurs documents destinés à la formation linguistique des enseignants, que vous pouvez retrouver dans les annexes du rapport de mission des experts du CIEP de La Réunion, sous « Suivi et évaluation », puis « Rapports », puis « Experts ».

D’autre part, si vous faites partie du groupe des 25 encadreurs pédagogiques spécialisés dans les problématiques de la didactique du français, vous avez bénéficié de deux semaines de mission supplémentaires :

- en mai 2013, une mission de Corinne RAYNAL-ASTIER vous a permis de vous familiariser avec les principes du Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues (CECRL) et de l’approche actionnelle, afin de vous permettre de préparer par la suite des modules de formation des enseignants de français inspirés par ces principes ;

- en décembre 2013, deux experts vous ont accompagnés dans l’élaboration de vos premiers modules de formation méthodologique des enseignants de français au CECRL et à l’approche actionnelle. Vos productions sont disponibles dans le rapport de mission des experts, en suivant le chemin Suivi et évaluation/Rapports/Experts.

D’autres interventions sont prévues en 2014 et 2015 pour vous permettre de développer vos modules de formation linguistique des enseignants, d’en faire une analyse critique et de les améliorer :

- dès le début de l’année 2014, des échanges à distance seront mis en place entre vous et les experts du CIEP de La Réunion pour vous permettre de développer votre plan et vos modules de formation continue des enseignants en bénéficiant d’un regard extérieur sur vos productions ;

- en mai 2014, soit alors que vous aurez déjà animé vos premières sessions de formation des enseignants, est prévue une mission d’accompagnement professionnel lors de laquelle les experts vous amèneront à prendre du recul pour évaluer votre plan de formation des enseignants et la qualité des modules qui le composent : l’analyse portera aussi bien sur les documents que vous aurez produits que sur vos pratiques professionnelles de formateurs, afin que vous construisiez collectivement les outils d’évaluation de votre plan de formation qui vous permettront de l’améliorer continuellement ;

- enfin, au début de l’année 2015, vous pourrez bénéficier d’une autre mission d’accompagnement professionnel dans ce même objectif d’amélioration continue de votre plan et de vos modules de formation continue des enseignants, même si cette dernière mission sera davantage centrée sur le développement des modules que sur le niveau plus général du plan de formation.

En marge de toutes ces interventions, qui ciblent plus particulièrement la formation linguistique des enseignants et la formation méthodologique des enseignants de français, il est important de préciser que le Projet de Renforcement du Pilotage et de l’Encadrement de l’Education aux Comores (PRePEEC), financé par l’Union Européenne, vous proposera notamment des formations à la didactique des disciplines, ce qui vous permettra de compléter votre plan de formation continue des enseignants en tenant compte de leurs besoins dans tous les champs disciplinaires.

  2.  Dans le cadre de votre plan de formation continue des enseignants, vous allez notamment accompagner leur formation linguistique, y compris celle qui est organisée dans les Alliances Françaises de Fomboni, Moroni et Mutsamudu :

Le projet Appui au français aux Comores finance au total la formation linguistique de 1800 enseignants. A chaque session de formation organisée dans les Alliances Françaises, ce sont environ 350 enseignants qui ont l’opportunité de renforcer leurs compétences linguistiques (150 à Ndzuani et Ngazidja, et 50 à Mwali). L’objectif est d’amener les 84% des enseignants comoriens qui ont été positionnés en mars et mai 2013 entre les niveaux A1 et B1 (non acquis) à se rapprocher du niveau minimum de maîtrise linguistique requis pour enseigner dans une langue, soit le niveau B2. L’enjeu est de leur permettre d’avoir un meilleur niveau de compétences linguistiques et d’améliorer leur pratique professionnelle de la langue d’enseignement, afin que leurs élèves puissent consolider leurs acquisitions dans cette langue et que cela leur permette de progresser plus rapidement dans les autres disciplines enseignées en français.

En quoi pouvez-vous jouer un rôle déterminant dans ce dispositif de formation linguistique des enseignants ?

Il se trouve que les 5 semaines de formation linguistique qui sont offertes aux enseignants dans les Alliances Françaises ne sont pas suffisantes pour les faire passer au niveau supérieur du CECRL et le leur faire acquérir. Par conséquent, un travail personnel leur est également demandé, entre chaque semaine de formation, pour leur permettre de consolider leurs acquis tout au long de la session. Dans la mesure où votre plan de formation continue des enseignants inclut leur formation linguistique, vous avez doublement intérêt à vous rapprocher des équipes de formation des Alliances Françaises :

- parce qu’il est prévu que des échanges pédagogiques se mettent en place tous les vendredis entre 10 et 11 heures, dans tous les groupes en formation dans les Alliances Françaises, entre le formateur, deux ou trois encadreurs pédagogiques et les enseignants, afin que tous prennent connaissance de la nature du travail qui est demandé aux enseignants (que le formateur explicite et met en relation avec la progression pédagogique), et que ce travail puisse être accompagné par les encadreurs pédagogiques ;

- parce qu’il est souhaitable que le plan de formation linguistique des enseignants positionnés entre les niveaux A1 et B1 s’inscrive durant les prochaines années dans une progression concertée.

  3.  Vous allez produire des documents pédagogiques qui seront mis en ligne sur la plateforme pour l’auto-formation des enseignants :

Nous avons vu que les enseignants comoriens bénéficieront de plusieurs types de formations : dans le cadre de votre plan de formation continue, vous allez proposer à tous ceux qui dispensent leurs cours en français des sessions de formation linguistique, et plus particulièrement aux enseignants de français des modules de formation méthodologique ; ils bénéficieront également jusqu’à la fin du projet des sessions de formation linguistique programmées dans les trois Alliances Françaises. En dehors de tout cela, quelques encadreurs pédagogiques et formateurs des IFERE développeront des documents pédagogiques qui seront disponibles sur ce site à partir de septembre 2014 sur une plateforme consacrée à la formation linguistique des enseignants qui souhaitent se former par eux-mêmes, en complément des différentes formations qui leur sont offertes.

Là encore, le projet Appui au français aux Comores va mettre à votre disposition des moyens spécifiques pour vous accompagner dans cette importante mission de développement d’outils de formation à distance :

- Une mission sera d’abord organisée en avril 2014 pour installer du matériel informatique dans une salle à l’IFERE, puis dans les bureaux des Circonscriptions d’Inspection Pédagogique Régionales (CIPR), et quelques encadreurs pédagogiques seront formés pour administrer la plateforme pour l’auto-formation des enseignants et organiser les espaces dédiés sur cette plateforme à la formation continue des enseignants.

- Ensuite, une autre mission d’accompagnement professionnel d’un groupe d’encadreurs pédagogiques leur permettra, en septembre 2014, de créer des supports de formation linguistique à distance des enseignants et de les mettre en ligne. Non seulement ces supports de formation seront disponibles sur ce site (sous l’onglet « Plateforme » de la page « Professeurs »), mais ils seront ensuite dupliqués sur les ordinateurs des bureaux des CIPR et sur ceux qui seront installés dans certaines bibliothèques du réseau national.

- Enfin, une dernière mission devrait être programmée en 2015 pour développer les modules de formation des enseignants mis en ligne sur la base d’une analyse critique réalisée avec l’appui d’un expert.